Retour aux articles

La Cour de cassation ouvre la pratique de l'épilation à la lumière pulsée aux non-médecins

Civil - Responsabilité
Public - Santé
11/05/2020
Par un arrêt du 31 mars, destiné à une large diffusion, la Cour de cassation renverse sa jurisprudence antérieure en décidant d’ouvrir la pratique de l'épilation à la lumière pulsée aux esthéticiens, rejoignant ainsi la position du Conseil d’État en la matière.
Source : Actualités du droit